Chirurgien Alexandre Bouhanna
Chirurgien Alexandre Bouhanna

LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE PAR LAMBEAU ABDOMINAL

L’intervention (TRAM) consiste à reconstruire le sein par un lambeau, constitué de peau, muscle et graisse, prélevés sur le ventre, et transféré sur le thorax pour reconstituer le sein.
Le volume du lambeau est suffisant pour n’envisager aucune prothèse. Le résultat est plus naturel avec le bénéfice d’un ventre plus plat, ceci au prix d’une cicatrice supplémentaire horizontale sur l’abdomen.

Un tel lambeau est fragile ; des complications à type de nécrose partielle sont possibles. Par ailleurs, le prélèvement d’une partie du muscle abdominal peut entraîner à distance une fragilité de la paroi avec le risque d’éventration secondaire. Il s’agit d’une intervention longue avec une hospitalisation prolongée pour un contrôle rigoureux des suites opératoires.

La fragilisation de la paroi abdominale par prise d’une partie de muscle, peut être prévenue par la technique du « lambeau libre », le DIEP : un lambeau libre complètement désolidarisé de la paroi abdominale est replacé sur le thorax par microchirurgie. La paroi abdominale, moins fragilisée, est ainsi plus solide. Il faut signaler cependant le risque non négligeable de nécrose du lambeau avec échec de la reconstruction mammaire.